Chapitre 20 : Voie lactée

Aujourd’hui c’est une bonne journée, j’ai bien dormi, je n’ai pas encore eu de vertiges alors qu’il est midi passé, le soleil brille, le ciel est bleu. Enfin bleu tacheté. Ah non, c’est sur ma vitre. Ah non, c’est dans mon appart aussi…
Pourquoi ai-je un calque devant les yeux effet « pyrotechnie 3000 » ?
Le monde scintille autour de moi, manque de bol : je hais ce qui scintille, je déteste les paillettes, je méprise les licornes, je conchie les feux d’artifice.
Quel pire événement qu’un feu d’artifice ? Si je veux m’entourer de vieux qui se plaignent de ce que deviennent leurs impôts, j’allume le journal de 13h et je ne saoule pas tout le monde avec des blagues surannées commençant par « oh la belle *insérez une couleur de votre choix* ». Et le pire dans les feux d’artifice, c’est si tu oses daigner envisager dire que tu n’aimes pas vraiment ça. On te ressort un hautain : « Ah bon ? T’aimes pas les feux d’artifice ? Mais tout le monde aime les feux d’artifices ! ». Non. Pas moi. Et j’aime pas le Coca ni les glaces, j’aime pas le sport et je hais la magie : regarder un mec faire disparaître des trucs sans que tu en comprennes la moindre logique m’énerve au plus haut point, mais alors le regard de victoire que ledit magicien te lance avec un air de « et ouais la miss, elle n’est plus là la baballe rouge : maintenant applaudit mon être suprême »….WO PUTAIN !
Selon une étude menée par mes soins, les énergumènes qui disent « la miss » en s’adressant à une fille ou une femme ( de 0 à 124 ans ) ont 110 % de risque de connaître un ou deux tours de magie pas piqués des hannetons. À quand un reportage d’Enquête Exclusive : « Magie, trottinette et feux d’artifice : plongée dans l’enfer de la race humaine » ? Je pose la question et cède l’intégralité de mes droits d’auteur sur ce titre.
Bon.
Bref.
Digresser sur les bas-fonds ne m’enlève pas des yeux ces petites étoiles. J’ai l’impression d’entendre une voix en pleine mue qui me chuchote amoureusement : « Lyme est une voleuse car elle a volé toutes les étoiles pour les mettre dans tes yeux ».  Effectivement, la grande Ourse, Orion, Cassiopée, Pégase : tout le monde est là. Je cligne des yeux en haussant les sourcils et en ouvrant la bouche comme si c’était la marche à suivre conseillée par le corps médical.
Et encore, là ça va : parfois ça apparaît d’un coup dans le coin externe de l’œil tel un fantôme qui vient me hanter et je sursaute, quasi-terrorisée pendant une fraction de seconde par cette forme inexistante mais pourtant bien présente. 

Je suis contente que personne ne puisse me voir et me demande s’il reste des places à Sainte-Anne.

Une réflexion sur “Chapitre 20 : Voie lactée

  1. Merci Eugénie : je vis ça tous les jours depuis plus de 7 ans avec en bonus l’option « lac gelé » (je vois comme à travers une plaque de verglas…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s